Faut-il un visa pour aller au Japon ?

Publié le : 11 août 20214 mins de lecture

Le Japon est un pays qui se distingue par ses différentes coutumes et ses cultures traditionnelles telles que les combats de sumo, les sushis, les ramens, les mangas, etc. Pour séjourner au Japon, il est nécessaire d’avoir un visa. Par contre, il existe quelques pays qui bénéficient d’une exemption de visa.

Le visa Japon : c’est quoi exactement ?

Le visa pour le Japon peut être défini comme étant une autorisation faite par un consulat ou une ambassade japonaise permettant d’entrer et de séjourner au Japon. On peut classer les visas japonais en 3 catégories : pour le travail, de non-travail et les visas liés à la famille. Pour demander un visa, il est nécessaire de collaborer auprès de l’ambassade japonaise en fournissant les dossiers nécessaires. Pour plus d’informations, il est fortement recommandé de consulter un site spécialisé dans le domaine de l’obtention du Certificat d’éligibilité et du visa ou encore contacter directement le bureau en charge de l’immigration japonaise.

Qui peut bénéficier de la dispense de visa court-séjour ?

Généralement, toutes les nationalités françaises et européennes sont dispensées de visa pour le Japon pour un séjour qui ne dépasse pas les 3 mois de voyage. Leurs passeports suffisent largement pour séjourner en cours validité. En ce qui concerne les mineurs, ils doivent fournir et disposer des documents appropriés pour quitter le territoire français.

Comment obtenir un visa (touristique, vacance-travail, etc.) ?

En général, si le séjour est prévu pour plus de 3 mois, avoir un visa est strictement obligatoire. D’une part, les personnes qui sont en possession du passeport français biométrique ou pas, ils n’auront pas besoin de visa à condition que leur séjour ne dépasse pas les 90 jours. D’autre part, un Certificat d’éligibilité ou CoE doit être obtenu de la part d’une université, d’une entreprise ou encore de la personne qui vous invite pour les cas suivants :

– Etudiant qui veut poursuivre ses études au Japon ;

– Rapprochement familial ;

– Affaire étrangère ou expatriation professionnelle.

Une fois le CoE obtenu, il ne reste plus qu’à demander votre visa. Cependant, pour les Français qui souhaitent séjourner ou passer des vacances à courte durée, leurs passeports suffisent largement. Le Japon et la France entretiennent un accord bilatéral permettant d’obtenir un Visa Vacances Travail dans le cadre d’un Programme Vacances Travail. C’est une autorisation qui permet aux jeunes âgés de moins de 31 ans de séjourner pendant 6 mois voire même 1 an. Pour obtenir ce VVT, il faut généralement que le séjour soit supérieur à 6 mois et de disposer d’un justificatif tel qu’un relevé bancaire ou encore une somme de 4500 euros sur son compte bancaire.

Plan du site